Musique classique : astuces pour devenir expert en un an !

La musique classique séduit, mais son apprentissage peut inquiéter les mélomanes. Voici comment devenir expert en douze mois.

Approche simpliste de la musique classique

De façon triviale, vous n’avez pas besoin d’utiliser votre cerveau pour établir le contact avec la musique classique. C’est l’approche « simple » parce qu’elle est basée sur les sensations.

L’idée est d’écouter et de laisser les sensations générées par la musique vous imprégner. Inutile de comprendre les paroles, pas besoin de savoir quel est le contexte historique dans lequel l’œuvre a été écrite. Laissez-vous simplement emporter.

Cette approche naïve est celle de nombreuses personnes qui ne veulent pas ou ne peuvent pas consacrer du temps à l’étude de la musique.

Cette technique a un avantage principal : elle fait sortir la musique classique des opéras où la tenue de soirée et l’air hautain sont indispensables selon certains contempteurs.

Cette approche simpliste est utilisée :

  • Dans les bandes son de films télé et cinéma : le spectateur étant en général concentré sur les images, il ne se rend pas compte que la musique se diffuse et l’emmène, lui faisant ressentir subtilement des émotions aussi diverses que l’inquiétude, la joie …
  • Dans les musiques contemporaines et urbaines telles que le Rap et le RnB, de nombreux chanteurs copient un air de musique classique, le simplifient en se débarrassant des plusieurs instruments, puis chantent par-dessus. Résultat garanti : en discothèque et lors de festivals, de nombreux jeunes ont usé leurs chaussures neuves ou de seconde main sur des chansons de rap sans deviner qu’ils dansaient sur de la musique classique !

Approche constructiviste de la musique classique

Quelques astuces permettent de comprendre facilement la musique classique de façon cérébrale. Cela se fait en trois étapes :

  • D’abord, faire un choix. D’une part, vous pouvez décider d’écouter un grand volume de musique classique. Dans ce cas, il faut juste prendre une précaution indispensable : noter les noms des compositeurs qui vous plairont. Cela permet d’utiliser votre ressenti pour « écrémer » et vous concentrer uniquement sur un à trois compositeurs. Cette période nécessitera entre une semaine et un mois.
  • Ensuite, prendre le temps de lire les livrets si vous écoutez de la musique classique sur des supports physiques. Si vous l’écoutez de façon dématérialisée en « streaming » comme c’est plus souvent le cas actuellement, restez sur votre navigateur web et faites une recherche sur l’œuvre que vous écoutez. Prenez le temps d’aller chercher ces informations afin de comprendre simplement l’histoire de l’œuvre. Cet apprentissage vous prendra au minimum un trimestre pour parvenir à identifier les histoires racontées.
  • Enfin, après la période de trois à douze mois qui constitueront la phase de construction des fondations mentales vous permettant de comprendre la musique classique, vous devrez passer à la phase la plus compliquée : sortir de votre zone de confort ! Allez découvrir des compositeurs dont les œuvres ne vous ont pas initialement marqué et rassemblez de la documentation sur celles-ci.

Reply